LOTUS


 
                                                                            L’histoire de Lotus Cars

L’histoire de Lotus Cars commence quand Colin Chapman bricole le châssis d’une vieille Austin seven pour construire la première Lotus Mk1. Anthony Colin, Bruce Chapman de son vrai nom est alors ingénieur à la Royal Air Force, et c’est de ses initiaux que seront constitués les sigles ACBC du futur logo des Lotus Cars. Cette première voiture ayant réussi son épreuve de maniabilité, elle sera suivie de la Mk2 puis de la Mk3.
Les voitures Lotus sont destinées aux circuits de courses et ont fait leur début au Championnat d’Angleterre des 750 cm³. C’est en 1952 que Colin Chapman fonda son entreprise, Lotus Engineering. Il crée alors la Lotus Mk6 plus couramment connu sous l’appelation de la Lotus 6, qui sera destinée aux circuits, mais qui peut également être utilisée sur route. La demande fut telle que Chapman fonda une nouvelle société qui se chargea de cette nouvelle gamme de production, les véhicules de séries. En 1955, Lotus Cars est là, mais Chapman ne lâche pas le circuit et monte même sa propre écurie, le Team Lotus, en 1957. Pendant la même année, Lotus Cars crée la Seven, qui fut un succès, mais l’exploitation du modèle fut reprise par le constructeur Caterham. Puis vient l’Elite 14, qui rencontra également un succès. Mais ce qui fera surtout augmenter les ventes de Lotus fut l’Elan, créé dans les années 60. Plus de 10 000 exemplaires de ce modèle furent vendus. En 1958, Lotus participe à la Formule 1 avec le Team Lotus. Il participe aussi aux 24 heures du Mans, ainsi qu’à diverses courses américaines, autraliennes. par ailleurs, Motrus a construit des voitures de tourismes destinées à la course.
 Lotus Cars crée également les Formule Junior, Formule Ford, Formule 3, et Formule 2 ainsi que plusieurs autres modèles. En 1990, Lotus car sort une voiture qui connut tout de suite un succès fulgurant : l’Elise. Les activités prospèrent dans la compétition comme dans la production en séries pour Lotus Cars. Pour satisfaire certains coureurs qui attendaient une version piste de l’Elise, Lotus créa l’Exige. Mais de gros problèmes vont survenir avec le projet De Lorean. Les Finances de Lotus Cars battent de l’aile et un problème qui ne sera pas résolu jusqu’au décès du constructeur, survenu en 1982. En 1986, les activités de construction de Lotus Cars furent reprises par Général Motors. L’écurie qui a malgré toutessayé de poursuivre une activité indépendante, s’éteint à son tour en 1994. En 1993, Général Motors cède à nouveau Lotus Cars à ACBN Holdings SA, également propriétaire du groupe Bugatti. Puis Lotus Cars fut une dois encore revendu, mais cette fois à un constructeur malais, Proton. Lotus Cars, ce n’est pas seulement les circuits, elle a également laissé plusieurs fois ses traces à l’écran. Les voitures Lotus Cars font apparition dans les trois opus de James Bond : " Casino Royale ", " L’espion qui m’aimait " et " Rien que pour vos yeux ", dans Pretty Woman ou encore Chapeau melon et bottes de cuir.
 Le palmarès Lotus Cars comprend 79 victoires en Formule 1, dont 74 attribuées au Team Lotus et 5 au Rob Walker Racing, 107 Pole positions et 71 meilleurs tours. Pour dire que les produits Lotus sont plus que de simples voitures de course !

Réagir


  • CAPTCHA

DERNIERES MODIFICATIONS

AGENDA

ARCHIVES

HISTORIQUE

LA PRESSE EN PARLE

LA SOUPAPE LIBEREE

LE BUREAU

REPORTAGE SORTIES CLUB

LIENS CLUB AMIS

PETITES ANNONCES

RESTAURATION VOITURE

VOITURES DE NOS ADHERENTS