MATRA

 

 

La Matra 530 est une automobile fabriquée par Matra à partir de 1967. Ce coupé 2+2 sportif tire son matricule d'un missile air-air (R 530) produit par la branche Armement de Matra.

Le moteur de la M 530 est un 4 cylindres en V de 1,7 litre, hérité de la Ford Taunus 17M (1964-67), est installé en position centrale. La roue de secours et le réservoir à carburant sont placés à l'avant. La carrosserie en résine époxyN 1 a été assemblée par Brissonneau et Lotz à Creil puis par les usines Matra de RomorantinN 2. Le soubassement est assemblé par les usines Carrier à Alençon (Orne). Il est constitué de 244 éléments soudés (4 500 points de soudure environ) et ne pèse que 140 kg. Ce type de plate-forme remplace la technique du châssis-poutre utilisée sur la précédente Matra-Bonnet Djet. La M 530 se caractérise par ses phares escamotables et son toit démontable en deux parties et par ses 4 places assises (2+2). C'est la seule automobile, à ce jour, ayant été construite en grande série avec moteur central, toit ouvrant, 4 places assises et phares escamotables.

 

Dévoilée au salon de Genève 19671, la M 530 possède, selon la presse automobile de l'époque, une très bonne tenue de route, une suspension très confortable et un freinage excellent. Pour le constructeur, cette voiture est destinée à une clientèle jeune et doit donc rester à un prix accessible, avec comme slogan « la voiture des copains » dérivée du nom de l'émission star Salut les copains. Cependant la voiture va rater sa cible car trop chère, la plupart des jeunes amateurs ne pouvant s'offrir que des Renault 8 ou des Simca 1000. Elle souffre d'un moteur trop peu performant hérité de la Ford Taunus et n'est finalement produite qu'à 9 609 exemplaires, soit 20 % de la production initialement prévue2.

Évolutions

En avril 1969, la M 530 hérite du moteur de la Ford Taunus 17M RS, pas assez puissant, bien que celle-ci passe de 72 ch (2 062 exemplaires) à 75 ch DIN (1 669 exemplaires) grâce à un carburateur double corps tandis que l'étagement de la boîte de vitesses est revu.

En mars 1970, la M 530 est remplacée par la M 530 LX, produite à 4 732 exemplaires reconnaissable aux butoirs avant en caoutchouc (à la place de la barre de protection tubulaire), aux bas de caisse et à la face arrière noire mât avec des bordures chromées, aux roues sans enjoliveurs avec des cabochons en plastique noir, à la lunette arrière non amovible en verre et au tableau de bord imitation bois avec un rembourrage de sécurité. Les roues en alliage léger sont en option.

Début avril 1970, la M 530 LX est distribuée dans le réseau Simca qui a pris une participation dans la marque, malgré son moteur Ford. En octobre 1971, elle est flanquée d'une M 530 SX, dont la production s'éleva à 1 146 exemplaires. Cette version économique se différencie par les quatre projecteurs fixes (les phares escamotables sont supprimés), les passages de roue élargis et le toit fixe. Les pare-chocs, les projecteurs et l'entrée d'air (sans encadrement chromé) sont noir mat. À l’intérieur la banquette arrière est supprimée et les sièges avant à dossier inclinable ont été remplacés par des sièges baquets3.

En avril 1973, la Matra-Simca Bagheera succède à la M 530

 

Réagir


  • CAPTCHA

DERNIERES MODIFICATIONS

AGENDA

ARCHIVES

HISTORIQUE

LA PRESSE EN PARLE

LA SOUPAPE LIBEREE

LE BUREAU

REPORTAGE SORTIES CLUB

LIENS CLUB AMIS

PETITES ANNONCES

RESTAURATION VOITURE

VOITURES DE NOS ADHERENTS